[Dossier Alex Kidd] Alex Kidd and The Lost Stars 1


Alex Kidd and The Lost Stars est – pour moi – le plus mauvais opus de notre petit héros jamais sortis sur Master System (je précise bien sur Master System, car il existe une version Mégadrive d’Alex Kidd dont je ne parlerai pas dans mon dossier, mais qui est assez mauvaise également, avouons-le).

Alexkidd2

D’abord sorti sur arcade (où il n’est pas si nul que ça), il fut rapidement adapté sur la 8 bits, au grand malheur des possesseurs de cette dernière. Ce jeu, en plus d’être médiocre, réserve quelques mauvaises surprises qui, rien que pour ces dernières, méritent bien qu’un article lui soit dédié.

Alex Kidd - The Lost Stars (World)009

♥ Alex Kidd and The Lost Stars : de quoi ça s’agit ?

Il s’agit là d’un jeu de plateforme qui se compose de 7 niveaux différents…. mais de 14 étapes. Je précise cela, car si nous n’avons que 6 décors différents, il faudra les faire chacun 2 fois avant de pouvoir jouir de la fin de ce jeu laborieux. Autant dire qu’il s’agit là de sadisme de la part de SEGA puisque non content de nous faire subir un jeu chiant et laid, il faudra se retaper ces immondes niveaux 2 fois.
Vous devez retrouver les 12 signes zodiacales au travers de ces mondes, et en retrouvant à chaque bout de niveau un item particulier. Voilà, c’est tout.

Nous avons donc 7 mondes résumés comme-ci :

– Le monde des jouets
Rien de particulier à dire sur ce monde, il se veut mignon, avec des notes de musiques, des chiens gueulards, des cartes à jouer venues directement de Alice au Pays des Merveilles.

– Le monde des robots
Bienvenue dans le monde de Terminator.

– Le monde des… du…. de la forêt maudite ?
Certainement mon monde préféré, et d’ailleurs, si vous ne deviez tester ce jeu que pour une seule raison, ça serait pour voir ce monde.
Pourquoi ? Et bien parce que dans ce dernier se trouve un ennemie improbable, vous attaquant d’une manière très gracieuse : une sorte de punk nu se dandinant les fesses, et faisant jaillir se son popotin des têtes de mort bleues en votre direction. Oui vous avez bien lu. La preuve en image :

Alex Kidd - The Lost Stars (World)021 

Qu’on ne me dise pas que j’interprète mal, il n’y a pas d’ambiguité, c’est tordu, malsain, complètement watezefuck. C’est 80’s quoi.

– Le monde sous-marin
Sous l’océan, sous l’océan… Mais ne vous attendez pas à croiser Ariel.

– Le monde préhistorique (enfin si on veut…)
Ici des dinosaures, plus de doute donc, on est chez les Pierrafeu.

– Le monde de la vie, la vie, la vie, la vie ♫
J’ai lu sur un article une personne qui avait nommé ce monde « le monde organique« . Je crois qu’il n’a pas tort, c’est le terme qui décrit peut être le mieux ce monde. On se croirait dans le corps humain. Ou pas.

– Le monde de l’espace
Un monde assez chiant car déjà que le gameplay de ce jeu n’est pas au top du top, ici point de gravité, Alex Kidd peut donc faire des saut 4 fois plus haut ou plus long, et c’est super chiant.

Concernant le gameplay, Alex Kidd peut sauter pour éviter ses ennemis uniquement. Il part sans aucune attaque, mais des bonus apparaissant au fur et à mesure de son avancé dans les niveaux lui offriront quelques maigres compétences : faculté de saut plus haut (via le J de « Jump »), ou encore une attaque correspondant à des sortes de « vagues » en S ou onde d’énergies que ce dernier balance pour se frayer un chemin. Pas de barre de PV à proprement parlé, mais une sorte de jauge qui diminue dans le temps, ou si vous vous faites toucher. Vous pouvez néanmoins la remplir avec les fameux bonus aléatoire flottant (SC). Une fois la jauge vide (car plus de temps ou parce que vous êtes touché) la partie est finie.
Ce système de jeu n’est pas sans rappelé un certain Wonder Boy premier du nom…

Alex Kidd - The Lost Stars (World)003

Une mention spéciale également, concernant les voix digitalisées de ce jeu, celle d’un personnage (un homme ? une femme ? un androgyne ?) mais également, et surtout, le cri de Alex Kidd quand il se fait toucher. Un cri atroce, odieux… et que vous entendrez bien souvent, car la jouabilité de ce jeu étant tout simplement hors norme, vous n’aurez souvent d’autre choix que de courir tout azimut pour arriver à temps à la fin du niveau, quitte à prendre quelque coup au passage. Seulement voilà, non content de perdre de la vie (enfin du temps là encore), Alex Kidd vous gratifiera d’un splendide cri comme s’il était égorgé vivant. Amusé les premières fois, souvenez-vous donc qu’il y a 14 niveaux à faire….et on verra si au bout du 2ème niveau, ce cri de « truie égorgée » vous amusera toujours.

Alex Kidd - The Lost Stars (World)013

A chaque fin de niveau, vous récupéré un item et ici, ce n’est pas moins que Opa Opa de Fantasy Zone qui vous le donne !

♥ Alex Kidd and The Lost Stars : Pourquoi on en parle ?

Tout simplement parce que je n’aime pas ce jeu, et que je trouve qu’il s’agit là d’une honte sans nom. Comment peut-on imaginer que des gens, sains de corps et d’esprit, aient eu l’idée de dessiner de tel décors, ou encore l’idée de faire des « zombies chieurs de crâne » ? Il faut être sacrément malade pour non seulement penser à cela, mais pire encore pour cautionner l’idée, taper du poing sur la table et dire « énorme idée les mecs, on va faire ça, feu vert !!! ».
Je tenais juste par ce billet partager ce « pire » d’Alex Kidd à mon sens, même si je sais que « chacun ses mauvais goûts » ou « chacun ses dégoûts » ! Si quelqu’un vous propose de venir chez lui pour une partie de Alex Kidd and the lost stars passez votre tour, c’est qu’il ne vous apprécie certainement pas (tout comme ceux qui vous offre des Mon Chéris).


Il existe probablement une communauté cachée [très bien cachée], qui aime ce jeu, l’idolâtre peut-être, pour des raisons obscures qui m’échappent. Je pense plutôt qu’il s’agit là de la même bande de taré sous LSD qui a conçu ce jeu, et qui encore maintenant, reste convaincu que l’idée du zombie chieur de crâne, c’était ‘achement bien vu et novateur. Sans rancune.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Des Petits Bouts qui se ressemblent...


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “[Dossier Alex Kidd] Alex Kidd and The Lost Stars