Figer l’Automne tout en s’exerçant à la photographie


dsc_0347

Voilà un bout de temps que je ne suis pas venue, et si je n’ai pas vraiment le coeur à l’ouvrage pour rédiger sur mon blog, j’avais envie d’un petit article pour publier quelques photos prises avec mon nouvel objectif 18-105 offert par mon Amoureux [suite à mon talent de Pierre Richard et la casse de mon 18-55mm], pour tenter de figer l’automne.

Depuis que j’ai pris mon premier cours de photo, je tente de m’exercer et mettre en pratique l’enseignement de Graine de photographe.

L’automne est une saison parfaite pour s’entraîner, avec sa si belle lumière et les jeux de couleur que l’Automne nous offre.
Pour parfaire le tout, j’ai fait l’acquisition d’un logiciel de retouche photo pour pouvoir mettre en valeur mes essais (merci mon Amoureux) et si pour le moment c’est assez compliqué, j’espère découvrir vite tout le potentiel offert.

Mais faisons plutôt un retour sur les quelques clichés d’octobre et début novembre.

L’ensemble des photos ont été prises à des moments et lieux différents, dont :

  • Le parc Astérix,
  • Le Domaine de Raray, lors de notre nuit dans une cabane avec Les Cabanes des Grands Chênes,
  • A Senlis,
  • Dans la Vallée de l’Orge, juste en bas de chez moi, qui offre de très belles balades et de très beaux paysages.

Avec ces premiers essais, j’ai voulu tester le mode semi-automatique priorité vitesse pour apprendre à figer le mouvement, car c’est le mode qui me pose le plus de problème. J’ai encore du mal à l’ajuster et figer le mouvement donc, alors je m’exerce autant que faire se peut.
Trois photos sont l’exemple même de cet essai :

Les attractions du Parc Astérix ont été un beau « challenge » pour réussir à figer l’action et je suis très contente du résultat. Jusqu’alors, je n’avais jamais réussi à figer l’action aussi « précisément », utilisant alors le mode « vitesse automatique » (ou sport). Grossière erreur, aujourd’hui réparée donc.

 J’ai également pu prendre plaisir à réaliser des photos en jouant sur l’ouverture du diaphragme et notamment la profondeur de champs. Le résultat est au rendez-vous.

automne_2016-10

Alors bien sûr, il me reste encore bien des progrès à faire, mais je réalise déjà l’amélioration de mes clichés maintenant que je n’utilise plus de mode automatique, mais uniquement un mode semi-automatique approprié à la situation et mon objectif photo de l’instant.

Il me reste encore du travail, avant de me sentir assez à l’aise avec ces notions pour prendre un prochain cours photo, mais je commence à me sentir assez confiante pour continuer d’avoir l’envie de figer l’instant, et là encore, je n’aurai pas réussi à me sentir à la hauteur sans les bonnes bases.

Si j’avais un conseil à donner pour celles et ceux qui comme moi débutent et souhaitent s’améliorer, ce serait, en plus de prendre des cours, de prendre des photos aussi souvent que possible, de tout et même (surtout ?) de n’importe quoi.
Cela peut sembler idiot, mais il m’arrive de prendre des photos chez moi, non pas pour pouvoir en faire un tirage ou les utiliser pour mon blog, mais uniquement pour tester les différents modes, mises au point, jeu de lumière etc. C’est un très bon exercice pratique et cela permet aussi de travailler après sur mon logiciel de photo pour apprendre à retoucher doucement mais sûrement, sans pour autant dénaturer la photo (je ne fais pas du photoshop ;) ).

J’espère pouvoir proposer d’autres articles « photos » avec, pour la prochaine fois, des essais de portrait peut-être, et également des photos prises via mon trépied tout neuf (Merci mon Amoureux, encore une fois).

Je te laisse profiter de la fin de ton week-end, et te dis donc à bientôt !

 

Zelle

Toutes les photos sont prises par mes soins, avec mon Nikon D5000, et un objectif Nikkor 18-105mm f/3.5-5.6

Rendez-vous sur Hellocoton !

    Des Petits Bouts qui se ressemblent...

    Laissez un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *