[Lecture] « Le cercle littéraire des amateurs d’ épluchures de patates » de Mary Ann Shaffer & Annie Barrows


Un roman, lu cet été, que j’ai acheté avec quelques ouvrages en me laissant guider par des critiques ici et là, et qui a su attiser ma curiosité…

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates

Ingrédients

1946, alors que les Britanniques soignent les blessures de guerre, Juliet Ashton, écrivain en manque d'inspiration, entrepreneurs une correspondance avec les membres attachants d'un cercle de Guernesey. De confidences en confidences, la page d'un nouveau roman vient de s'ouvrir pour la jeune femme, peut-être aussi celle d'une nouvelle vie...

Préparation

J'avais lu beaucoup de bien de ce livre. Il faut dire, je l'ai acheté en me basant sur les recherches liées au livre "Beignets de tomates vertes" ; les "suggestions" des internautes qui avaient adoré cet ouvrage recommandaient de lire “Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates”.

Aussi, ai-je fait confiance aveuglement à ces avis, et je ne regrette absolument pas ! Ce livre est un vrai délice mêlant douceur, tristesse, humanité, joie et humour.

Ce livre est avant tout une histoire humaine, où ce cercle de lecture atypique saura réunir des gens tous très différents dans ces moments sombres de guerre et d'occupation qui touchent Guernesey. On découvrira chacun de ses membres au fur et à mesure des échanges de ces derniers avec Juliet, au travers des lettres qu’ils s’envoient, et tout comme elle, on fini par être dévoré par la curiosité de la vie de ces gens, leur devenir, une fois la guerre finie. Tout comme elle, on se sent attiré par leur simplicité, leur fragilité, la beauté décrite de Guernesey, et nous vient vite l’envie de prendre nos valises pour cette petite île qui semble être un coin de paradis d’après guerre.

J’ai été transportée par ces écrits, par la franchise et l’aspect authentique des lettres, par l’écriture simple mais pertinente de chacun, par ces moments de légèreté et d’humour que Juliet sait mettre lorsqu’elle écrit à sa meilleure amie ou son grand confident.

J’ai ris lorsque j’ai découvert très vite la naissance de ce cercle au nom si particulier mais pas anodin.

Ce livre se lit donc avec le sourire aux lèvres, et le temps s’arrête le temps de voyager avec Juliet. Quand on referme le livre, on se dit que ce voyage fut bien trop court.

Un moment d’évasion, plein d’émotion et d’humanité.

Notes et suggestions

"Plus tard, j'en suis venu à comprendre que MM. Dickens et Wordsworth pensaient à des hommes comme moi en écrivant. Mais, d'eux tous, je crois que c'est William Shakespeare qui y pensait le plus. Remarquez, je n'arrive pas encore à tout comprendre, mais ça viendra. J'ai le sentiment que, moins il en dit, plus c'est beau. Savez-vous quelle est sa phrase que j'admire le plus ? "Le jour radieux décline, et nous entrons dans les ténèbres.""

"Sur le chemin de l'hôpital, je me suis rappelé une chose qu'elle m'avait dite, un jour. Il avait cinq ans et nous marchions le long de La Courbrie pour voir les bateaux de pêche rentrer au port. Il y avait une vieille chaussure en toile au milieu du chemin. Eli l'a contournée sans la quitter des yeux. "Elle est toute seule cette chaussure, grand-père". "Oui c'est vrai". Au bout d'un moment, il a repris : "Grand-père, tu sais ça ne m'arrive jamais à moi. "Qu'est ce qui ne t'arrive jamais ?" "De me sentir tout seul", a-t-il répondu."

http://petitsboutsdezelle.fr/lecture-le-cercle-litteraire-des-amateurs-depluchures-de-patates-de-mary-ann-shaffer-annie-barrows/

Si vous souhaitez vous procurer « Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates », vous pouvez le trouver :

-> sur le site de la Place des Libraires ici

☆ Bonne lecture à vous 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Des Petits Bouts qui se ressemblent...

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *