[Vie de Maman] Organiser un anniversaire Pokémon

En tant que Super Maman, je me devais de fêter les 8 ans de mon Mini-Geek avec ses copains dignement avant la naissance de notre Petite Mangounette… Pari audacieux, mais pari relevé !
Je te donne ici un petit retour sur ce que j’ai réalisé pour occuper 7 enfants de 8 ans une après-midi, tout en étant enceinte de 9 mois, et dans un séjour de moins de 20m² (si si, c’est possible !!) !

Chaque année, je fête l’anniversaire de mon Mini-geek en famille, et je lui fais un ou deux joli(s) gâteau(x) du thème de son choix. Mais c’est toujours avec la famille, jamais les copains, car hélas, ayant déménagés souvent à chaque fin de scolarité, il n’a jamais eu l’occasion d’en faire un, et étant en plus né en plein mois d’août, c’est toujours assez compliqué.
Mais cette année, puisqu’il n’a pas changé d’école, gardé ses mêmes copains, et parce que j’avais envie de lui faire ce plaisir avant notre nouvelle vie à 4, j’ai décidé de lui faire une fête avec ses copains après la rentrée des classes.

Alors oui, c’était un pari audacieux puisque j’ai décidé d’organiser cela sachant que je serai enceinte de 9 mois, et que j’avais déjà bien des choses à faire et penser. 
Mais cet anniversaire était pour moi très important, et aussi une dernière échéance avant de pouvoir me relâcher totalement pour la suite.

Cette naissance va changer notre vie, cela est indéniable. Et cela va forcément changer la vie de mon Mini-geek, chambouler son univers. Enfant unique jusque là, de parents séparés, il va devoir apprendre à partager sa maman, et vivre dans un foyer recomposé. Y trouver sa place ne sera pas forcément toujours simple encore moins inné.
Si j’ai pris le temps d’en parler plus d’une fois avec lui, de lui dire combien cela ne changera rien en l’Amour que j’ai pour lui, qu’il n’est pas question de partager cet Amour existant, mais plutôt d’agrandir le coeur de Maman, et d‘aimer encore plus, je n’ai pas envie qu’il ai le sentiment que sa soeur va prendre tout l’espace et le laisser de côté.

Bien sûr, un petit bébé demande plus d’attention, mais il en a tout autant besoin. Alors, lui faire cette fête était pour moi une évidence, et quand je lui ai dit que j’allais organiser son anniversaire avec ses copains, sa joie à cette idée a conforter mon choix. Je lui ai laissé le choix du thème et il a donc choisi Pokémon.

Les cartons d’invitations

Qui dit fête, dit invitations. Première chose à faire une fois la liste des invités établie, faire un carton d’invitation peut être simple comme compliqué. Voulant faire les choses bien, il était évident qu’il me fallait des cartons d’invitation à l’image du thème de l’anniversaire. Il est possible d’acheter des cartes toute faites, mais je préfère l’originalité de quelque chose d’unique (et puis c’est forcément plus économique, on va pas s’mentir). J’ai donc cherché une idée originale, mais à faire moi-même plutôt que d’acheter des cartons tout fait Pokémon (ce qui se trouve facilement ceci-dit).
J’ai opté pour le plus simple et le plus logique : la Carte Pokémon.

C’est via le site mypokecard que j’ai pu réaliser cette image fidèle aux cartes Pokémon que tout les enfants s’échangent dans la cours de récré ! On met son texte, une photo, et HOP ! Bon, pour la photo je n’avais rien représentant mon fils en Pokémon lol alors j’ai pris cette photo de lui lorsque nous avons fait un Escape Game Harry Potter, parce qu’elle était rigolote (mais hors du thème j’en conviens) !
J’ai ensuite imprimée cette dernière, collé un papier bleu à l’arrière et y est collé une Pokeball et un logo Pokémon pour que cela ressemble à une vraie carte. Résultat à la hauteur, et succès garantie !

Comment organise-t-on un anniversaire « Pokémon » ?

Comment n’importe quel anniversaire lol mais tout aura pour thématique les Pokémons donc. Le plus « compliqué » étant surtout, comment organiser un anniversaire sur un thème qui n’est pas forcément partagé par les autres enfants invités, et donc réussir à créer de l’intérêt pour tous malgré cet habillage et leur permettre de s’amuser tous ensemble.
Il y a souvent deux options pour un anniversaire d’enfants.

Les jeux en plein air

On a la classique chasse au trésor, et mon fils m’en a demandé une d’ailleurs au départ. Seulement, une chasse au trésor implique certaine chose : posséder un jardin ou à défaut un espace vert juste à côté de chez soi, et avoir la météo de son côté.
Si concernant l’espace vert, ma résidence s’y prête à merveille, la météo en revanche est limite capricieuse, et ayant fêté l’anniversaire fin septembre, je prenais des risques si je tentais les jeux en extérieur. Si la météo me lâchait J-2, je devais tout revoir, et quand je vois le boulot que c’est que d’organiser un anniversaire, il m’aurait fallut prévoir un plan B dès le départ, donc double boulot… Autant dire que c’était impossible.
De plus, enceinte, être en extérieur se révèle très peu confortable, entre le fait de rester debout, de devoir se mouvoir beaucoup, être très attentive pour ne pas perdre de vue chaque enfant, c’est bien trop épuisant physiquement et moral dans ces conditions.

Les jeux en intérieur

Les jeux en intérieur sont nombreux, mais encore faut-il un intérieur qui s’y prête un peu. Je n’ai hélas pas un appartement gigantesque, sans pour autant être minuscule, mais mets-y 7 enfants de 8 ans et tu te rendras compte très vite que l’espace te semble réduit ! Pourtant, c’était là la solution la plus adaptée, de part la météo (il n’a pas plu le jour J mais la veille en revanche si, donc la terre était gorgée d’eau, ça n’aurait pas été envisageable dehors) mais aussi mon état physique (dehors avec mon gros bidon, pas terrible). Il me fallait donc des idées de jeux, en quantité suffisante, ne nécessitant pas trop d’espace, et gérer mon timing pour ne pas avoir de temps mort et combler jusqu’au soir.

Pour tenir ces 7 enfants pendant 3h, j’ai organisé 5 jeux.

 

-Un Chamboultout : attrapes les Pokémons-

Tout le monde connait le chamboultout, ce jeu de fête foraine qui fonctionne à tout les coups. Ici, je me suis contentée de l’habiller en imprimant des Pokémons que j’ai collés sur les boites de conserves. Concernant les balles, j’ai acheté chez Cultura des boules de polystyrène que j’ai peintes, pour leur donner l’aspect de Pokéball.

 

-Un Devine-tête : quel Pokémon suis-je ?-

Jeu classique encore une fois, j’ai imprimé des petites images de Pokémons connus avec leur nom, et chaque enfant devait à tour de rôle porter le Pokémon au dessus de sa tête, sans savoir duquel il s’agissait, et deviner le plus rapidement possible quel est ce Pokémon en posant des questions fermées à ses camarades qui devait l’aider en ce sens. Un jeu un peu difficile pour certain qui ne connaissaient pas assez les Pokémons, malgré que j’ai choisi des plus faciles que d’autre.

 

-Un jeu à l’aveugle : Rends sa queue à Pikachu-

Ici, il faut, les yeux bandés, réussir à atteindre le plus rapidement possible Pikachu et lui recoller sa queue au bon endroit. Les enfants partaient de la chambre de mon fils, et au top, les autres enfants devaient donner les indications nécessaires pour l’aider à s’orienter et trouver Pikachu sans encombre. Pour réaliser ce jeu, j’ai peint un Pikachu, et sa queue séparément sur un carton (merci le déménagement). Le plus compliqué a été de dessiner le Pikachu juste en recopiant un modèle, mais je dois dire que je suis plutôt satisfaite du résultat ! Les enfants ont adoré ce jeu !

 

-Un jeu de tire avec des Nerfs : Bats la Team Rocket !-

Pour ce jeu, il faut possédé un Nerf ou un pistolet à billes, flèches en caoutchouc ou autre du même genre. Le but est de toucher un maximum de cible possible avec un nombre de munitions limités. Pour habiller le jeu, j’ai imprimer les 3 personnages de la Team Rocket en un certain nombre, et j’ai collé ces derniers sur des bouts de cartons (des emballages de gâteaux) que j’ai plié, pour les faire tenir debout. Entreposé un peu partout dans le séjour, les enfants ont du faire preuve d’adresse, mais ce n’était pas facile.

 

-Un lancé de balle dans une cible : Nourris Avaltout !-

Ici, il suffit de lancer une balle et de réussir à viser le trou, à savoir la bouche d’un Pokémon nommé Avaltout ! Les enfants se sont servit des Pokéball que j’avais réalisé pour le chamboultout et avaient donc 7 essais. J’ai, comme pour le Pikachu, peint un Pokémon Avaltout sur un carton, puis fait un trou au niveau de sa bouche. Ce jeu fut le plus dur de tous, car le trou que j’ai fait n’était pas très grand, mais pourtant certain ont réussi (ouf !) et ils ont même voulu rejouer plus d’une fois à la fin de la journée à ce dernier ! Comme quoi, les enfants aiment être challengés ;)

 

Comme tu le vois, il s’agit donc de jeu très classiques, mais tous habillés à la sauce Pokémon. Les enfants ont beaucoup aimé, et se sont amusés sur chacun, même si certains d’entre eux ne sont clairement pas des fans de Pokémons et c’était là tout l’enjeux.
Ces jeux m’ont aussi permis de tenir mon timing comme prévenu, ce qui n’était pas une mince affaire car j’avais peur d’être à court de jeu à proposer avant la fin de la journée, mais ce ne fut pas le cas.

 

-Les petits bonus-

J’ai organisé également une petite tombola avec des cartes Pokémon à gagner. Mon fils ayant beaucoup de cartes, il possède un paquet de double. Du coup, nous avons fait des petits lots de cartes, en veillant à équilibrer chaque paquet (ça, c’était son boulot !) que nous avons ensuite numérotés. Nous avons également fait 6 paquets de cartes à part, contenant des cartes Pokémons un peu plus « rares » que les autres.
A l’issue de chaque jeu, chaque enfant devait tirer un numéro au hasard, et celui qui avait fait le meilleur résultat sur le jeu avait le droit de prendre également un numéro spécial pour avoir en plus un des paquets de cartes « rares ». Du coup, à chaque fin de jeu, les enfants avait le plaisir de se voir attribuer un cadeau, et le meilleur un lot supplémentaire qui les motivait à donner le meilleur d’eux-même sur chaque jeu (et bonsang, certain avait l’esprit de compétition lol) !
Mon Mini-Geek quant à lui était très content d’avoir à offrir des cadeaux à ses copains, et ainsi participer à sa façon à l’organisation de son anniversaire.

J’ai également remis à chaque enfant une Pokéball que j’ai réalisé avec des boules de Noel transparentes, repeintes, garnies de bonbons, et fermées ensuite avec du scotch noires pour ressembler à une vraie Pokéball.

J’ai, enfin, acheté une boite de Jelly-Belly « roulette », bonbons que les enfants adorent (et le mien tout particulièrement…!), tu sais, ceux avec des goûts bons ou immondes du genre chaussette qui pue, crotte de nez, vomi ou encore pâté pour chien. Les enfants se sont posés devant la petite roulette, la faisaient tourner, et devaient manger un Jelly-Belly de la couleur représentée. Là, 1 chance sur 2 de tomber sur un goût bon ou un goût mauvais. Je pensais que cela les amuserai 1 ou 2 min, mais pas du tout ! Ils étaient tout fous, complètement mort de rire, parfois contents de leur chance, parfois en train de crier « aaaah c’est pas booooon » sous les rires des copains. Un vrai moment de rigolade.

Ils sont tous repartis avec le sourire et ces petites choses en souvenirs de cette journée.

Et les gourmandises dans tout ça ?

Il n’existe pas d’anniversaire d’enfant sans gâteau ni bonbons cela va de soi !
J’ai fait dans la simplicité, avec un gâteau avec deux génoises (une rouge et une blanche) et entre deux un glaçage mascarpone/chocolat blanc, et une déco en pâte à sucre représentant une Pokéball pour rester dans le thème. J’ai également fait des petits biscuits en forme de Pokéball, très bons et pas trop mal réussi visuellement pour un premier essaie. J’ai trouvé la recette sur le blog iletaitunefoislapatisserie où c’est très très bien expliqué, vidéo à l’appuie !
Enfin, j’ai acheté des bonbons avec mon Mini-geek, et avec des fraises Tagada, des chamallows blanc et du réglisse j’ai fait une Pokéball sur un plat.

Rien de transcendant en soit, mais une petite tablée gourmande que les enfants se sont empressés de vider.

La clé de la réussite ? L’organisation et l’anticipation (et de la patience aussi) !

Parce que oui, déjà en temps normal, organiser un anniversaire d’enfant n’est pas simple, ça l’est encore moins quand on a un ventre énorme et que le moindre effort nous coûte. Le point positif, c’est qu’à ce stade de la grossesse on ne travaille plus, on a donc la journée de libre en l’absence de l’enfant pour préparer le tout en cachette.
Cela m’a peu coûté financièrement, si ce n’est les balles en polystyrène  pour faire les Pokéball à lancer et les boules de Noël transparentes repeintes en Pokéball pour y mettre les bonbons, ainsi que 4 tubes de peintures acryliques, le reste était déjà là. Il m’a fallut du carton (merci le déménagement, fournisseur officiel de cartons) et de la patience, beaucoup.
Le plus compliqué a été de trouver les idées, aussi je m’y suis pris en avance pour chercher l’inspiration sur internet, prendre des notes, voir ce qui serait le plus adapté pour ma situation (la contrainte de l’appartement, le nombre d’enfant et l’âge -8 ans- et bien sûr le fait que je suis enceinte) pour assurer le coup. Du coup il était important de choisir des jeux simples mais que chacun pouvait faire en toute autonomie, et que je n’avais qu’a superviser en expliquant brièvement les règles. Il m’a juste fallut bien prendre le temps de ne pas me laisser déborder pour avancer doucement, mais sûrement, sur chaque « atelier », un peu tout les jours à mon rythme. Au final, j’ai mis environ 2 semaines entre le moment où j’ai cherché les idées, acheté les choses qui me manquait, et réaliser les accessoires, le tout tranquillement chaque jour de la semaine (week-end exclu).

Une fois tout cela fait, établir un planning, entre temps de jeux et moment du goûter, et le tour est joué !

Financièrement, en comptant les bonbons, boissons, le matériel à acheter, j’en ai eu pour environ 30€ ce qui me paraît très raisonnable. Cela aurait pu me coûter 2 fois plus cher si je n’avais pas prit le partie de faire les ateliers moi-même mais d’acheter des choses toutes faites, mais ç’aurait été moins amusant je dois l’avouer. Et puis la fierté de mon Mini-geek et ses yeux qui brillent devant le travail accompli par Maman et ses 10 doigts valait vraiment la peine, crois-moi !

Le Jour J, évidemment, avoir un soutien/backup pour gérer, ici mon Amoureux, et ainsi aider à canaliser la marmaille au besoin. Ne jamais se lancer dans cette aventure seule, enceinte ou non (ce serait de la folie lol) !

Mon seul regret : ne pas avoir eu le courage de décorer un peu l’appartement, les murs ou autre. J’ai bien trouvé des choses ici et là, à faire moi-même où juste à imprimer, mais mon état de fatigue a eu raison de moi, et je n’ai pas pu tout faire.

Ceci étant, les enfants étaient ravis, mon Mini-geek aussi, et l’après-midi est passé en un éclair !

Tu l’auras compris, un anniversaire d’enfant demande de l’organisation, de l’investissement, et de la patience, mais le résultat en vaut vraiment la peine ! Me concernant, c’était une première et je m’en suis plutôt bien tiré.
C’était également là ma dernière échéance mentale avant l’accouchement, maintenant je suis prête à accueillir notre Petite Mangue, alors Mademoiselle, c’est quand tu veux ;)
J’espère que cet article pourra aider certains parents qui souhaitent se lancer dans la grande aventure de l’anniversaire Pokémon ^^

 

Zelle
Rendez-vous sur Hellocoton !

Des Petits Bouts qui se ressemblent...

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *