Dossier Visual Novel

visual_novel_1

Weeeeeelcome stranger !

Cela fait longtemps que je n’ai pas parlé jeux vidéo [je te vois venir avec ton « ça fait plutôt longtemps que t’es pas v’nue parler tout court !]… J’ai eu une période de creux et n’ai pas joué pendant quelque temps. Il faut savoir que je fonctionne un peu par phase. Et je n’étais donc, dernièrement, pas du tout dans ma phase « geek » : pas de jeux vidéo, plus de blog, peu de passage sur les réseaux sociaux… 

J’en parlais en mai dernier, plus ou moins, dans mon article intitulé Les Zéros-Sociaux et moi, et moi, et moi ♫. J’ai amorcé, printemps dernier, une phase de « déconnexion » des réseaux sociaux, un éloignement de l’ordinateur, un ras le bol du oueb, et une sorte de désintoxication virtuelle. Fini le compte FB personnel, fini de raconter ma vie par statut interposé comme le font grand nombre de gens sur FB et/ou twitter, fini de poster le moindre truc concernant ma vie personnelle et mes états d’âme dont tout le monde se fout (non sérieusement, faut arrêter de faire ça, ça n’intéresse personne à part ta grand-mère et ses chats), fini de m’étaler pour ne rien dire, et de passer mon temps sur les réseaux à regarder les gens parler pour ne rien dire (paradoxe ?). Forcément, cela a des répercussions. A être moins « geek » et moins « connectée », j’ai moins blogué, mon rapport à l’ordinateur ayant changé (je ne vais quasi plus sur mon pc chez moi, je préfère faire d’autre chose, voilà tout) et fatalement moins joué aux jeux vidéo.

Du coup, comment rédiger des articles jeux vidéo si je ne joues plus ?

J’ai pourtant des tas de brouillon pour parler de tas de jeux rétro ou non, mais … ils sont resté à l’état de brouillons. Je ne désespère pas de les finaliser et les publier un jour, rien ne presse, mais du coup, je n’ai pas « beaucoup » jouer donc j’ai « peu » de jeu à partager avec toi.

Pourtant, il y a un genre que j’ai découvert il y a peu, et qui me convient relativement bien dans ma « phase du moment » : il s’agit des visual novel.

Qu’est ce qu’un visual novel ?

Selon notre ami Wikipedia, il s’agit « d’un type de jeu assez populaire au Japon mais très peu connu dans les pays occidentaux et que l’on pourrait qualifier de livre multimedia, tant sa conception s’éloigne des jeux dits ordinaires« . Il s’agit donc d’une sorte de livre interactif, ou plutôt de « manga » ou « animé » interactif. On navigue dans un jeu à la manière d’un point’n’click, en discutant principalement avec les différents personnages, n’évoluant que de cette manière. On se ballade dans un environnement, on crée des liens avec les autres, et on voit où cela nous mène.
De manière quasi-générale [enfin j’dis ça, j’ai pas une connaissance très très large en visual novel, je peux me tromper…], le visual novel se situe toujours dans un univers scolaire avec pour protagonistes des étudiants japonais, et un des buts (parfois même LE but) du jeu est souvent de copiner avec les autres, jusqu’à séduire votre personnage préféré avant la fin du lycée…

L’avantage de ces jeux est tout d’abord le support. Ce type de jeu se prête à merveille à toutes les consoles portables, et plus particulièrement à la PS Vita. Forte d’un nombre de visual novel massif sur cette dernière, elle en propose un nombre incalculable, et même si tous ne franchissent pas nos frontières, un nombre croissant commence à parvenir jusqu’en Europe. Le seul inconvénient est que bien souvent, ces jeux arrivent tardivement chez nous, et ne sont pas traduits en français, mais juste en anglais.

Ainsi, du fait du support –et de mon Ô combien excellent niveau d’anglais of course– j’ai pu jouer lors des mes trajets en transport en commun, et le soir dans le canapé pendant que l’amoureux jouait sur la télé ou dans le lit quand je me couchais un peu plus tôt.

Le visual novel a remplacé les livres, ce qui fait que pendant la période où j’ai joué à ces jeux (trois en tout à l’heure actuelle) je n’ai quasiment pas lu d’ouvrage.

Il s’agit là d’une lecture différente certes, mais d’une lecture quand même

On a un récit à lire, mais interactif en partie (« Le livre dont tu es le héro », version 2.0).

J’ai pris un grand plaisir à me prêter à ce genre nouveau pour moi donc, et j’ai pu « terminer » [je t’expliquerai plus tard le pourquoi de cette nuance] trois visual novel différent qui m’ont beaucoup plu, et m’ont donné envie de faire leur suite ou à défaut d’autre du même acabit.

Je te propose donc de t’en parler dans 3 articles à venir dédiés à chacun, en commençant dès lundi avec un article sur Danganronpa: Trigger Happy Havoc.

donganronpa-cadre-fb

Suivra ensuite un article sur Steins:gate et enfin Amnesia ; Memories.

Rendez-vous demain donc, pour causer jeux vidéo sur console portable ! En attendant, il ne me reste plus qu’à te souhaiter une agréable fin de week-end.

Zelle
Rendez-vous sur Hellocoton !

Des Petits Bouts qui se ressemblent...

2 commentaires sur “Dossier Visual Novel”

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *