Petits Bouts de Gourmandise #5 – Potage chinois poulet / vermicelles

Je sais que sur le papier, c’est l’été. Mais, franchement, à ma fenêtre et sur mon thermomètre, j’ai quelques doutes… Du coup, quoi de mieux que de se faire un petit potage pour se réchauffer le bidon ?

Voici une recette de potage asiatique, qui en théorie devrait se faire plutôt en automne ou en hiver, mais de toute façon, on mange bien ce que l’on veut à la période qu’on veut n’est-ce-pas (et là, je pense à un amateur de raclette qui voulait en manger une cet été tiens !) !

Cette recette est à réaliser lorsque l’on a fait un poulet rôti, et qu’on a envie de se servir de la carcasse restante et pourquoi pas, recycler les derniers petits bouts de poulet qui sont collés aux os, plutôt que de les jeter parce que personne n’a voulu ronger l’os pour ne rien gâcher (tout le monde n’a pas la chance d’avoir chez soi un Mini-Geek qui rend des os de poulet immaculés).

Recette « anti-gaspi » en quelque sorte donc, gourmande, déclinable selon ce que l’on a dans son frigo (si ce n’est quelques indispensable asiatique), et qui peut être faites en faible quantité pour servir d’entrée, ou en plus grande pour faire un repas entier.

Ingrédients :

  • 2,5 L d’eau (attention, ne surtout pas saler l’eau, ce n’est pas un oubli, les sauces ajoutées sont déjà salées !),
  • 1 carcasse de poulet,
  • Du poulet (soit du poulet rôti en question, effiloché, soit des blancs de poulets qu’on émince finement),
  • 1 oignon,
  • 3 gousses d’ail,
  • 1 étoile de badiane,
  • 2 clous de girofle,
  • 40g de bouillon de poulet,
  • 3 càs de sauce soja,
  • 2 càs de sauce Nuoc nam,
  • 4 champignons de Paris,
  • 1 carotte,
  • 1 tige d’oignon,
  • 125g de vermicelles.
  1. Dans une grande marmite, mettre 2,5L d’eau, et y mettre la carcasse de poulet, les bouts de poulet effilochés, l’oignon coupé en 8 gros bouts, les gousses d’ail grossièrement écrasées, l’étoile de badiane et les clous de girofle (dans un sachet à thé si tu en as), les 3 càs de sauce soja et les 2 càs de sauce Nuoc nam,
  2. Mettre à feu vif et attendre l’ébullition,
  3. Quand l’eau boue, réduire à feu faible, et ajouter les 40 g de bouillon de poulet ; bien mélanger pour que la poudre se dilue bien,
  4. Laisser mijoter sur feu doux pendant 2 heures (ou plus, plus ça infuse, meilleur en goût c’est).
  5. Au bout des 2 heures (ou plus), laver et émincer les champignons et les carottes, couper la tige d’oignon en petites rondelles,
  6. Filtrer le bouillon, en prenant soin de conserver uniquement les bouts de poulets, et remettre ce dernier sur feu doux,
  7. Y ajouter les champignons et les carottes, et laisser cuire doucement pendant 10 min.
  8. Mettre les vermicelles à tremper dans de l’eau froide pendant 2 min,
  9. Ajouter ces derniers au bouillon, réduire le feu au minimum, et laisser prendre encore 2 min.
  10. Servir dans des bols, déposer les rondelles d’oignon émincées et déguster !

Personnellement, j’adore ce bouillon au goût parfumé, et auquel on peut rajouter tellement de choses :

  • Des pousses de bambou (s’il m’en restait j’en aurai mis avec plaisir !),
  • Des pousses de soja (l’un ou l’autre pour le coup, pas les deux),
  • Des crevettes,
  • Des champignons noirs plutôt que les champignons de Paris (mais c’est moins simple à trouver),
  • De la coriandre au moment de servir (parce que la coriandre parfume tout avec tant de délicatesse, je suis si triste de ne pas en avoir dans mes jardinières comme avant, je n’ai pas pris le temps d’en replanter !),
  • Des nouilles aux œufs plutôt que des vermicelles. Je préfère les vermicelles, mais cela fonctionne aussi très bien avec d’autre nouilles, il faut juste adapter le mode de cuisson en fonction.
  • Et tout ce qui nous fait envie !

Bon appétit !

Zelle
Rendez-vous sur Hellocoton !

Des Petits Bouts qui se ressemblent...

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *