Celle qui n’avait pas d’articles à publier #1

Famousss

Parce qu’on ne se refait pas, voilà déjà la fin de semaine, et je n’ai pas d’article de préparé.

Je sais, c’est scandaleux pour la blogueuse parfaite que je ne suis pas.

J’ai pourtant un tas de brouillons astronomique (tu sens la nana qui tente de se justifier ?), mais pour une raison que je ne m’explique pas (enfin si, ça s’appelle la flemme) je ne les peaufine pas, il manque des photos, j’ai pas le temps (sérieux ?!) de le faire, et au final, mes brouillons sont impostables.

Bon, c’est pas comme si y’avait des gens à l’affût du moindre de mes articles, ni rien, mais tout de même, c’est pas en ne publiant que par a-coups que je vais devenir populaire sur la blogosphère.

Quoi, comment ça tu es outré de lire que oui, mon but ultime, inavouable et pourtant avoué, c’est d’être populaire ? Non mais tu croyais tout de même pas que j’étais là juste pour le plaisir d’écrire pour des illustres anonymes sans jamais n’avoir aucun retour de leur part ?

Franchement, faut être crédule pour croire ça.

Personne ne tient un blog pour tenir un blog, c’est so 2000.
Non, moi si j’ai fait un blog, c’est parce que j’ai toujours rêvé d’être populaire. Et d’autant plus que je ne l’ai jamais été. Moi, j’veux que partout dans la rue on parle de moi, que les mecs soient nus…  avec le physique de Stephen Amell.

Plus jeune (je suis toujours jeune si tu as un doute, mais quand j’étais encore plus jeune !), j’étais la fille gentille, la copine sympa, la pas-trop-moche-ni-trop-belle, la rigolote (surtout).
J’étais sûrement tout ça, mais pas la populaire.
Jamais personne ne m’aurait suivit jusqu’au bout du monde… et c’est toujours pas le cas. Aurai-je raté ma vie comme ces gens qui arrivent à la cinquantaine sans Rolex à leur poignet ? Je frôle la crise d’angoisse.

Je pourrais bien te parler de mon Mini-geek qui m’aime plus loin que Madagascar, mais ça ne compte pas. Après tout, je suis celle qui le nourrit et lui achète ses cartes Pokémon et ses Skylanders, alors encore heureux qu’il m’aime (quoi comment ça j’achète l’amour de mon fils c’est honteux ?!).

Non, moi j’ai envie de reconnaissance, j’ai envie de tas de like sur ma page Facebook, de millier – que dis-je million – de follower sur Twitter, de toute la communauté de HelloCoton qui me suit, et de faire la UNE tout les jours (même le dimanche).

Tout ça pour que je puisse ensuite y raconter mes moindres états d’âmes (surtout les plus inutiles et intimes) et voir ces tas de fans en furie dont j’ignore tout mettre des J’AIME tant ils adorent trop de savoir que « j’ai pas envie de travailler, je serai mieux sous ma couette » ou des trucs du genre je fais des grandes phrases vides de sens sur le sens de l’amitié, de l’amour, de la vie, de la mort, sans viser personne mais en visant quand même quelqu’un. Après, à moi le succès, les gens qui me ReTweete et les partages mutliplateforme, la célébrité, les plateaux repas télé, bref le succès, le vrai. Je me vois déjà face à une Évelyne Thomas émue de me recevoir sur le plateau de « c’est mon choix d’être une star interplanétaire du oueb devant J-Zay et Beyonce ».

Moi j’veux être célèbre, je veux que les gens rêvent d’être moi, tant ma vie est parfaite, tellement mieux que la leur. Je veux qu’ils voient sur mon blog, mon compte Instagram aux photos parfaites, mon compte twitter, ma page Facebook, la vie de rêve que je mène, qu’ils se disent que « c’est fou comme j’aimerai être Zelle »

Bon, en attendant, comme le train du succès à l’air d’être aussi ponctuel que le RER A, je vais aller continuer ma petite vie ordinaire, dans le luxe de l’anonymat et la joie des petits bonheurs simples de l’existence. 

J’avais pas d’article pour finir la semaine, je suis désordonnée et brouillonne, et je suis pas prête d’être populaire… Je savais bien que de ne pas avoir acheter un magnifique petit agenda mignon et optimisé me ferai défaut. Mais bordel, j’aime bien mon espace personnel qu’est ce blog où je peux écrire au final un peu de tout, et beaucoup de n’importe quoi.

 ♠

PS : Parce que tout de même, j’suis sympa, c’est le cadeau du vendredi, une p’tite chansonnette pour finir ! Une chansonnette bien entendue, écrite, composée et interprétée par Zelle, la future-ex-célébrité ;)

PS² : Promis, j’essaie de faire des articles plus passionnants prochainement (ou du moins déjà, j’essaie de finir mes brouillons, doucement mais sûrement) !

PS3 : Si tu es arrivé jusque là, soit tu t’ennuies, soit t’as déjà écumé tout l’internet, soit… t’es chou et je te dis un grand merci du fond de mon petit #coeurchamallow ♥

C’était l’article sans queue ni tête et inutile du jour, maintenant tu peux retourner à une vie normale :)

 

Zelle

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Des Petits Bouts qui se ressemblent...

4 commentaires sur “Celle qui n’avait pas d’articles à publier #1”

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *