[Restaurant] Pierre Sang Boyer in Oberkampf

Vendredi 19 juin, c’était soirée en amoureux, et pour le dîner, j’avais donné une mission à l’Amoureux : créer la surprise pour le dîner. Oui je suis comme ça, je veux qu’on me surprenne parce que la vie est relativement plate et répétitive, même si ce qui se répète peut très bien être très passionnant, doux, réconfortant. La vie manque souvent de surprise, de coup de tête, de folie, encore plus quand on est parent où il est souvent nécessaire de s’organiser à l’avance. Aussi, quand nous ne sommes qu’à deux, j’aime que les choses se fassent sans vrai plan défini, sans bordure, sans barrière, j’essaie à nouveau de retrouver un non-rythme en quelque sorte (l’anarchie du couple sans enfant, ça vous parle ?).

Aussi, après m’avoir informée d’une réservation pour 19h, nous voilà sur Paris métro Oberkampf, et je découvre l’établissement en question : Pierre Sang Boyer in Oberkampf.

Vous connaissez Pierre Sang Boyer ? Hé bien moi à vrai dire … à peine..! Issue de la télé réalité gourmande, grande tendance de ces dernières années, Pierre Sang s’est fait connaître en s’illustrant dans Top Chef édition 2011. Ne m’en demandez pas plus, je ne sais rien d’autre, si ce n’est que je l’ai brièvement vu en zappant sur cette émission, mais c’est tout !

C’est donc sans aucun à priori ni attente que je m’y suis rendue.
Mais pourquoi l’Amoureux a-t-il donc choisi ce restaurant, si ce n’est pour le côté « vu à la télé » me direz-vous ?

Et bien parce que le concept du restaurant est assez atypique et surprenant [et c’était là le challenge de Monsieur, vous vous souvenez ?] : il pratique le freestyle culinaire.

Le freestyle culinaire, de quoi ça s’agit ?

Un concept de cartes qui changent tout les jours, et où on ne choisit pas son menu ; ce dernier est imposé. Vous choisissez une formule qui, en fonction du prix, s’agrémente d’un nombre de plats allant de 2 à 6, et ensuite, vous vous laissez servir. Le but étant de revisiter cuisine française et coréenne, de mélanger les saveurs et créer la surprise puisque vous ne saurez ce qui se trouve dans votre assiette qu’au moment où cette dernière retourne en cuisine. C’est donc une sorte de cuisine à l’aveugle.

J’ai beaucoup aimé ce concept, d’abord parce qu’on ne passe pas 3 heures à réfléchir à ce que l’on va manger, torturer par des choix cornéliens et autres indécisions (car nous sommes indécises, nous, les filles, c’est de notoriété publique). Ici une fois installé, il n’y que le vin à choisir si vous en prenez, et là encore, vous pouvez déguster au verre un vin de votre choix sur une carte bien fournie, vous laissez orienter par le serveur, ou prendre une formule pour avoir un accompagnement en fonction des plats du soir.

De plus, le service est irréprochable, et j’insiste sur ce point. Si l’équipe se veut détendue (pas de personnel tiré aux 4 épingles), elle n’en est pas moins professionnelle en tout point. Sourire et amabilité, disponibilité, de bons conseils, ils ont également su s’adapter à notre impératif horaire. En effet, les réservations (et il faut réserver faute de quoi vous serez à la porte… le restaurant étant victime de son succès) se déroulent sur 2 heures, de 19h à 21h donc, pour un service rythmé. Hors, nous devions absolument partir à 20h10 pour nous rendre à la Philharmonie de Paris ! Au final, ils ont cadencé l’arrivée des plats pour nous permettre de tenir le timing, et je les en remercie grandement.

Concernant la décoration, on se retrouve dans un restaurant ouvert avec au RDC la visibilité sur les cuisines et une tablée au bar, et au sous-sol la cave à vin. Nous avons choisi de nous installer en bas, à l’abri d’un peu de bruit et dans un endroit plus « cosy » à mon goût. Puis autant l’envie de voir les « coulisses » était présente, autant celle d’être en tête à tête était bien plus grande
Côté déco, je me dois de le dire, mention spécial pour les toilettes très sobrement décorés mais avec une touche asiatique et surtout : un panier dans lequel se trouve des livres notamment de cuisine ! Il a pensé à tout, Pierre Sang !

Concernant les plats, le résultat dans nos assiettes fut aussi beaux que bon ! Une farandole de plats gourmands qui se sont succédés ! Nous avons eu droit à 1 amuse-bouche, 2 entrées, 1 plat, 1 fromage et 1 dessert, soit la formule de 6 plats à découvrir. Ce ne fut ni trop, ni trop peu. J’ai lu ici et là des personnes disant parfois que c’était un peu léger et qu’on avait encore faim en ressortant. Est-ce parce qu’ils ont prit une formule avec moins de plats, que leurs plats du jour étaient moins copieux, qu’ils ont un ventre gargantuesque, je n’en sais rien. Mais pour ma part, cela fut juste ce qu’il faut, moi qui pourtant ai bon appétit.
Nous avons agrémenté le repas d’une petite dégustation de vin, avec un petit vin blanc pétillant délicieux (léger et fruité, j’adore !!) puis un verre de Chablis. Le tout sous des conseils avisés afin de bien se marier avec la carte du moment.

Nous avons également pu croiser Pierre Sang en personne, qui vient très régulièrement dans ses restaurants, et prend le temps de saluer tout les convives en salle. Il semblerait que ce dernier demande en fin de service comment c’est passé la dégustation, mais étant parti presque en courant, je ne peux pas le confirmer.

Ce fut un moment délicieux, une soirée agréable, bref un moment très plaisant, et si ce n’est parce que j’étais en excellente compagnie, je dois dire que le restaurant y est aussi pour quelque chose ;)

Je vous laisse découvrir en image les plats gourmand de ce dîner presque parfait chez un Top Chef.

Alors oui, presque parfait, pourquoi ? Parce que si le rapport qualité/prix est au rendez-vous (pour un prix raisonnable vous mangez de bons produits, bien présentés et sur une cuisine assez élaborée) la carte des vins ou le forfait dégustation est lui assez exorbitant et à vite fait de faire gonfler la note. Ceci étant je ne vous apprends rien, le vin étant toujours ce qu’il y a de plus onéreux dans les restaurants de manière générale. C’est peut être le seul reproche que je pourrai faire à ce restaurant.
Sachez qu’en cas de restriction alimentaire dû à des allergies ou intolérances, ces spécificités sont prises en compte à votre arrivée (ou au moment de votre réservation) afin de vous faire profiter au même titre que les autres de votre farandole de plats.

Un merci cœur-chamallow à mon Amoureux, qui a su tenir ce challenge avec brio et régaler mes papilles ♥ 

La suite de la soirée dans un prochain article sur la Philharmonie de Paris et le sublime concernant de l’Orchestre Philharmonique de Radio France.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Des Petits Bouts qui se ressemblent...

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “[Restaurant] Pierre Sang Boyer in Oberkampf”