De l’art d’écrire un blog

Dans notre génération 2.0, où l’on s’exprime aux yeux du monde via des plateformes virtuelles, on a tous 1, 2 [voir plus] de personne de notre entourage qui tiennent un blog.

Un blog sur une passion. Un blog sur tout et rien à la fois. Un blog tenue de manière régulière. Un blog qui prend la poussière.

Et un jour, ces mêmes personnes vous posent cette fameuse question : « pourquoi tu ne blog pas, toi ?« .

Cette question, on me l’a déjà posé, et j’ai souvent eu des réponses bien simples :

Je manque de temps / je manque de talent / j’ai pas d’idée / j’ai pas envie / un blog c’est naze / Un blog … mais pour quoi faire ?!

Parce que oui, un blog c’est bien, mais dans quel but ? Pour quel lectorat ? Et, ce que j’ai à dire, à faire, pour peu que cela intéresse, n’est-il pas déjà sur le web, montré par d’autre bien meilleurs que moi dans ce domaine, et en 200 000 exemplaire ? Et puis, soyons honnête : ce que j’ai à dire, tout le monde s’en fout !

Du coup, je n’ai jamais été très convaincue par cette idée. J’aime lire les blogs des uns, des autres, encore que ce n’est pas vraiment ma tasse de thé, mais en tenir un, c’est du boulot, et le temps me manque déjà assez cruellement pour que je le mette dedans, car pour moi, avoir un blog c’était clairement du temps de perdu.

Mais ne dit-ont pas qu’il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis ?

Aussi, lorsque l’Amoureux m’a refait la réflexion, en m’indiquant que, comme j’ai toujours des choses à dire (comment ça je parle trop ?), et que je partage beaucoup via Instagram mon quotidien, pourquoi ne pas mettre des mots derrière tout ça ? Pourquoi ne pas prendre le plaisir d’écrire des choses dans le but de les écrire, avant tout pour soi, ensuite pour ses proches, et pourquoi pas, pour être lu par d’autre ?

C’est après discussion et débat sur ce sujet un soir d’avril 2015, que l’Amoureux m’a convaincue.

[roulement de tambour]

Moi aussi, je vais tenir un blog !!

Ceci dit, ne nous emballons pas. Je ne suis pas dupe, et je me doute de l’investissement dont il faut faire preuve pour tenir un blog comme il se doit. Cependant, je ne suis pas une blogueuse mode : vous ne verrez donc pas d’article sur des vêtements (je m’habille comme un sac, sachez-le, c’est pour votre bien que je ne vous conseillerai pas sur votre tenue vestimentaire), produits cosmétiques (moins de temps je passe dans ma salle de bain, plus j’en passe ailleurs, that’s my philosophy bro), partenariat avec L’Oréal (je ne pense pas le valoir). Je ne suis pas douée d’un talent particulier (ni même d’un talent bien caché) pour vous montrer des choses improbables faites de mes 10 doigts (le DIY c’est bien, mais chez les autres. Moi c’est du DIWIMF (Do It With Ikea My Friend)).  Je ne suis pas Monsieur Victor Hugo (encore heureux me direz-vous) mais m’approche plus du style littéraire d’un bon [?] Marc Lévy.

Ici, il y aura de l’authentique en revanche, du « fait avec amour« , « fait avec passion« , « fait avec humour« . Que ce soit dans mes textes, dans mes partages, dans ce que je peux réussir à faire. Le tout étant d’écrire, et peut être, partager.

Il y aura donc de la cuisine (car la bouffe, c’est la vie), des jeux vidéos (car c’est là l’une de mes plus grandes passions, et celle que je partage avec l’Amoureux), des tranches de vie de maman (car être maman c’est un job pour la vie, et qu’on a tous envie de partager sur ce point non ?), des photos (car j’aime immortaliser l’instant, et même si je ne suis pas encore bien douée, j’aimerai continuer à m’améliorer, et ainsi le montrer, sans prétention aucune), et toutes ces petites choses qui m’inspirent assez pour avoir envie d’en parler.

Voilà mon ambition, celle des Petits Bouts de Zelle.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Des Petits Bouts qui se ressemblent...

4 commentaires sur “De l’art d’écrire un blog”

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *