Le Cirque Alexis Gruss – Pégase & Icare

AlexisGruss UNE
© photos Jacques Gavard

Le vendredi 20 novembre, j’avais la chance de me rendre au Cirque Alexis Gruss pour son nouveau spectacle : Pégase & Icare.

J’avais vu les affiches annonçant le démarrage de ce nouveau spectacle dans le métro, et j’étais assez curieuse de m’y rendre, car il y a quelques mois je m’étais mise en tête d’aller voir le Théâtre Équestre Zingaro se situant tout près de chez moi, du coup, dans cette même lignée, le Cirque Alexis Gruss me faisait de l’oeil.

Pour la petite histoire, j’ai toujours aimé les chevaux, et j’ai d’ailleurs eu la chance dans ma jeunesse de partir plusieurs années de suite en colonies de vacances équestres et ainsi d’apprendre à monter à cheval, faire du galop et même du saut d’obstacle.

Aussi, lorsque j’ai reçu des invitations pour me rendre au Cirque Alexis Gruss dans le cadre d’une rencontre « presse » pour les bloggeurs, j’ai eu l’impression d’avoir été entendue par une petite voix (et d’ailleurs je suis encore assez incrédule de constater que ce blog me permet ce genre de chose entre nous) qui a décidé de m’offrir un cadeau de Noël en avance.

Retour sur un moment de magie totale.

Cirque_640
© photos Jacques Gavard

 

L’entrée dans les coulisses…
A notre arrivée, nous avons été invités à nous rendre sous le chapiteau où, sur la piste, se déroulait une séance d’échauffement. Nous avons ainsi assisté à des exercices de l’Etalon Eros. Majestueux, il s’est dégourdit les pattes sous nos yeux, le temps d’une petite séance de dressage en guise d’amuse-bouche. S’en est suivie la préparation de la piste. Ensuite nous avons rencontré Kilian, le chef d’écurie, qui nous a expliqué le fonctionnement du cirque et laisser visiter les écuries, coulisses des « vraies stars ». Nous avons pu ainsi découvrir chaque box, chaque cheval avec son nom, et sa race, mais également pu voir l’Éléphante du cirque. Mon fils est resté bouche bée devant cette dernière, il faut dire qu’on voit rarement un éléphant d’aussi prêt, d’ordinaire ils sont derrière des grilles, des grosses barrières.

Cette visite était l’occasion de découvrir combien tout est orchestré de manière très carrée. Un Cirque demande une organisation bien huilée, rien n’étant laissé au hasard comme dans toute organisation bien rôdée. Kilian nous a ainsi parlé de la journée type des chevaux, ainsi que des soins apportés. Le planning de chaque journée est bien identifié et les chevaux, tout comme les artistes, sont beaucoup sollicités et quotidiennement entraînés. Ils ont également un temps de repos, et de promenade, nécessaire pour leur bien être. Il ne faut pas oublier que ce sont avant tout des animaux qui ont besoin de se dégourdir les pattes. Il est nécessaire pour leur équilibre qu’il puisse prendre l’air, hors de leur box et de l’enceinte du cirque. Ils sont donc promenés régulièrement dans les alentours du parc.

Mors_640
© photos Jacques Gavard

Par la suite, nous avons été à la rencontre de différents artistes, dont les fils Gruss, Charles et Alexandre, aussi talentueux que modestes.
Ils représentent la 6ème génération de la famille. Le cirque Gruss étant un cirque familiale, chaque enfant grandit et évolue dans cette sphère. Aussi nous ont-il expliqué que le choix de vivre par et pour le cirque s’est fait de manière naturelle les concernant, comme une évidence. Ils ont donc poursuivi leurs études en parallèle, tout en s’exerçant dès leur plus jeune âge à la voltige et au dressage. Cela explique sûrement le savoir-faire de cette famille atypique.

Nous avons pu en même temps échanger avec quelques membres des Farfadais, troupe cosmopolite, avec qui le Cirque Gruss partage l’affiche de leur spectacle Pégase & Icare.

Les échanges avec les différents acteurs du cirque se sont clôturés avec la rencontre de Monsieur Gruss en personne.
Lorsque nous avons rencontré Monsieur Gruss, le groupe entier s’est tût. Étrangement, nous étions tous intimidés, comme des enfants presque. Il faut dire que nous avions le sentiment de rencontrer le genre de personne qu’on a envie de nommer « légende vivante« . J’en fais peut être un peu trop, mais la réalité est que Monsieur Gruss a un charisme qui impose. Il ne doit son succès qu’à sa vision du cirque et son respect et amour pour les chevaux.  Comme il le dit lui même, le Cirque Gruss, est une histoire de rencontres. Je pense qu’au delà des rencontres artistiques que ce cirque a pu connaître, il y a aussi – surtout – la rencontre d’un publique désireux de s’évader l’espace d’un instant, et ces artistes présents sur scènes donnant leur plus beaux sourires et leur plus beau talent pour nous permettre cette évasion.

Le spectacle Pégase & Icare est donc tout logiquement l’histoire de la rencontre du Cirque Gruss et de la troupe les Farfadais, et cette collaboration donne lieu à un spectacle enivrant et majestueux.

Pendant les différents échangent, le cirque se préparait doucement autour de nous, d’autres membre de la famille Gruss s’exerçant à quelques sauts périlleux et assouplissement pour se mettre en condition pour la représentation du soir qui s’approchait au fur et à mesure, d’autre membres du personnel terminant de préparer la piste, et l’orchestre accordant une dernière fois ses instruments… 

Farfadais
© photos Jacques Gavard

 

24042012-bandeau-noel-pere-noel

Pour moi, ce spectacle c’était…

Une immersion tout en musique
Il y a une évidence dans ce spectacle : il ne serait pas ce qu’il est, n’aurait pas cet aura, s’il n’était pas accompagné d’un orchestre live et d’une [très bonne] chanteuse. Tu vas me dire que c’est mon penchant pour la musique qui me fait dire ça, mais si je devais reprendre les mots de Monsieur Gruss, ce cirque est un cirque vivant. Il est donc cohérent d’avoir une musique à la hauteur de ses exigences, et donc qui sache accompagner et donner vie de la plus belle des manières à toutes ces représentations toutes plus talentueuses et surprenantes les unes que les autres.

Chanteuse_640
© photos Jacques Gavard

Une fusion cohérente entre deux univers, ou comment rendre le cirque équestre accessible à tous
Je le disais plus haut, l’alliance du talent des Farfadais et du savoir faire de la famille Gruss donne un spectacle visuel pour tous, enivrant, magique… Je n’ai que peu (voir aucune) connaissance sur les précédents spectacle du Cirque Gruss, mais cette représentation et ce mélange de genre est une réelle réussite. Nous sommes plongé dans un spectacle emprunt de poésie, parfois de mélancolie, parfois d’esprit farouche.

Cirque Gruss
© photos Jacques Gavard

Une parenthèse enchantée dans cette actualité si pesante
Cela faisait à peine une semaine que les terribles attentats s’était produit sur Paris, et forcément, nous étions nombreux a voir le cœur encore lourd. J’ai été, je l’avoue, un peu angoissée à l’idée de me rendre au cirque, il a même était question d’annuler c’est pour dire ! Mais la promesse de cette journée et de ce spectacle avait été faites à mon Mini-geek, je ne me voyais clairement pas lui annoncer que tout était annulé… Heureusement, une fois sous le chapiteau, toutes mes angoisses ont été chassées rapidement par l’onirisme de ce spectacle, ainsi que les sourires que je pouvais voir sur chaque visages, que ce soit dans la troupe ou dans les spectateurs. La Magie du Cirque a opéré et rendu mon cœur plus léger, et l’espace du spectacle j’ai oublié à quel point le monde dehors se montrait cruel parfois. 

© photos Jacques Gavard

24042012-bandeau-noel-pere-noel

Mon moment préféré ?
Lorsque, lors d’un numéro où étaient présent les Farfadais et Monsieur Gruss, les chevaux se sont mis à réaliser des tresses avec les rubans qui partaient du plafonnier et étaient accroché à chacun d’eux. C’était 6 chevaux, réalisant dans une parfaite harmonie, des tresses avec des rubans bleu et blanc. J’en ai pris plein les yeux durant la soirée, devant la prouesses physique des artistes et le domptage des chevaux, mais alors ça, c’était du jamais vu…. bluffant.

M GRUSS
© photos Jacques Gavard

Pour conclure
Je n’aime pas vraiment le cirque, le traditionnel avec les clowns et compagnie. Pour autant, j’aime l’ambiance qui s’y trouve en général, et je suis prête à faire l’effort pour m’y rendre pour mon petit bonhomme. Le Cirque Gruss est différent sous bien des points : familial, traditionnel, mêlant onirisme et domptage, force et fragilité, il fait la part belle entre la beauté du geste et la valeur du spectacle, dans le respect de l’animal.
Il n’est pas nécessaire d’avoir ce même amour des chevaux pour admirer et se laisser emporter par le cirque Gruss, ni même d’avoir une attirance pour les spectacles d’acrobaties aériennes ; l’amour de ces artistes pour leur métier suffit à vous transmettre leur passion, leur sourire, leur goût du risque, de l’effort ; leur goût du spectacle.

J’ai passé plus de 2h à rêver, tantôt les yeux au ciel, tantôt les yeux rivés au sol, parfois à ne plus savoir où regarder. La fougue de Pégase, incarné tour à tour par différents étalons à la crinière soigneuse, la grâce d’Icare, incarné par les Farfadais, et toute la poésie qu’ils mettent dans chacun de leur geste, la voix de la chanteuse qui nous transporte dans des contrées différentes, parfois sauvage et hostile, parfois douce et calme…
On se dandine sur son siège, on serre les poings, on serre les dents, on retient son souffle, on s’extasie, on pousse des « Ooooh » et des « Aaaah » à l’unisson… et la magie opère tout autour dans ce moment de partage.

J’ai peut être un seul reproche à faire à ce spectacle d’ailleurs : il se passe parfois tellement de choses, on aurait envie de tout voir, ne rien louper, mais le spectacle prend tout l’espace, envahi chaque centimètre de la piste, ne laissant aucun spectateur sans merveilles sous les yeux et parfois pris au dépourvu avec ce sentiment de peut être rater quelque chose d’exception.

Après ce moment d’évasion, le spectacle s’est clôturé avec les remerciements de Monsieur Gruss, pour notre présence en ces temps troubles, et la promesse de nous offrir encore plus de magie lors de notre prochaine rencontre.

24042012-bandeau-noel-pere-noel

*****

Le spectacle Pégase & Icare se déroule actuellement et jusqu’au 6 mars prochain sur Paris, puis sera en tournée dans tout les Zenith de France.

Pour plus de renseignements, sur le Cirque Gruss, le spectacle en lui-même, et je l’espère acheter ses billets peut être pour offrir un cadeau féérique pour les fêtes, c’est par ici —> http://www.alexis-gruss.com

Farfadais eau
© photos Jacques Gavard

 Je tiens à remercier Xavier, qui m’a offert la chance de vivre cette très belle après-midi, que je n’oublierai pas de si-tôt, ainsi que ma ♥ maman ♥pour avoir partagé cela avec nous malgré le mauvais temps ;)

Et toi, tu iras le voir, le spectacle Pégase & Icare ? Tu l’as déjà vu peut-être ? C’était quoi ton moment le plus marquant ? As-tu retrouvé ton âme d’enfant ?

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Des Petits Bouts qui se ressemblent...

2 commentaires sur “Le Cirque Alexis Gruss – Pégase & Icare”

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *