[Lecture] Pourquoi faut-il lire le Comics Walking Dead…


…surtout si on suit déjà la série TV ?

En voilà une question. J’ai découvert The Walking Dead – la série TV à son démarrage et depuis je n’ai plus fait faux bond à celle-ci. J’ai très rapidement su que cette série était tirée d’une oeuvre existente, et en cours, à savoir le comics « Walking Dead » de Robert KIRKMAN et Charlie ADLARD. Moi qui ne suis pas du tout comics, et ayant lu ici et là que la série reprennait les mêmes fondements et personnages, même trame, je n’ai pas vu l’intérêt de les lire. D’abord, parce que le comics est en avance sur la série, donc je ne voulais pas me spoiler. Ensuite parce que je n’aime pas trop les comics, le style graphique ne plait pas assez à mon oeil pour que je m’y attarde.

Mais, en attendant la suite de la saison 6, et en me rendant à ma bibliothèque, je me suis rendue compte que ces derniers possédaient le comics Walking Dead, et beaucoup de tomes qui plus est… Aussi, je me suis dit que c’était là l’occasion de les lire en parallèle et également celle de faire le point sur les raisons qui font que oui, il faut lire le comics, même (et surtout peut être) si on regarde la série TV. Explications.

Avertissement : cet article s’adresse aux personnes connaissant déjà la série et/ou le comics. Il ne m’est pas possible de ne pas faire le comparatif sans spoiler un peu. Sans trop en dire pour autant, et tentant de garder au maximum l’intrigue à couvert, si tu ne connais pas du tout Walking Dead mais pense un jour t’y pencher, tu es averti :)

 Rick

Walking Dead, c’est un seul univers, un seul background, des tonnes de possibles.

Si le point d’ancrage de la série et du comics réside en son personnage central en la personne de Rick Grimes, c’est là aussi le seul élément constant entre les deux formats. Tout débute avec lui, et gravite autour de lui. Possédant le même caractère, la même histoire, il est donc l’élément qui subira le moins (mais pas aucun) de changement en passant du papier au petit écran. L’univers reste le même : un monde en ruine, suite à la déclaration d’un virus venu d’on ne sait où, et faisant se relever les morts. C’est l’apocalypse partout, la zombie party et l’humanité n’a qu’une envie : décliner l’invitation.
Après ce point de départ, et le personnage de Rick établit, tout le reste peut prendre des directions différentes, et c’est ce qu’il se passe. Ainsi, le comics et la série TV se rejoignent par moment, pour mieux s’éloigner ensuite et se retrouver en bout de piste (et bout de saison plus particulièrement). En faisant le choix de se différencier sur certains points, la série ouvre donc son champ de possible quant à l’avenir des personnages principaux et les rebondissements de l’aventure de nos survivants…

Dont open

Des différences notables…

Dans les deux formats, on retrouve la même trame scénaristique sur le cheminement de nos survivants. Ainsi, le groupe de Rick suivra le même trajet, avec plus ou moins les mêmes rencontres et même péripéties. Certains événements se produisent plus tôt ou plus tard selon que l’on soit sur le comics ou devant la série TV, mais globalement, ils arrivent dans le même tronçon de l’histoire (les personnes qui décèdent à la prison, et sous la main du Gouverneur par exemple, ou encore le moment de la rencontre avec Michonne). Les interactions entre chacun, les liens qui se tissent, sont parfois similaires, parfois exacerbés, parfois totalement différents (des couples que l’on peut voir se former dans le comics sont quasi voir totalement inexistants dans la série, et inversement).

….A des différences de tailles.

Certains personnages sont totalement absents du comics, et créés exclusivement dans la série (on en parle de Daryl ou même de Beth ?) et prennent finalement une ampleur énorme. Certains personnages du comics eux n’apparaîtront jamais dans la série, ni de prés ni de loin.

Et comment ne pas parler des morts en pagaille que l’on peut observer dans le comics et la série et qui finalement ne se retrouvent pas toujours dans l’un ou l’autre format ?
Si, avec le recul, les personnages décédés dans le comics finissent presque toujours par l’être dans la série, ça n’est globalement ni au même moment, ni de la même manière (la mort de Dale qui n’est pas du tout la même, et celle de Shane qui intervient dès le tome 1 du comics mais à la fin de la saison 2, alors qu’il n’arrive jamais en théorie à la ferme de Hershel). Et, de manière assez logique, certains personnages sont tellement transformés dans la série (choix scénaristique, enthousiasme et attachement du public, acteurs désireux de rester dans l’aventure, vas savoir…) qu’en plus de rester vivant, leur caractère est à 1000 lieux du personnage de base du comics (pour ne nommer personne, je parle de Carole, qui dans le comics ne m’a pas du tout plu, tellement son personnages est perdu, insipide et un brin barjot, mais qui dans la série est clairement la plus badass du groupe, et celle qui fait preuve d’un travail scénaristique poussé et abouti… oui, je suis pro-Carole !).

Daryl_Beth

Une violence sur noir et blanc qui ne passerait pas sur petit écran.

De mon propre point de vue, je trouve le comics bien plus violent que la série TV. Je ne vais pas te faire un speech sur mon relatif « dégoût » par rapport au dessin, je n’aime pas trop les comics, visuellement je n’accroche pas, et je trouve celui-ci trop « fouillis ». Mais les zombies sont vraiment « dégoûtants », le sang coule à flot (malgré que l’on soit sur du noir et blanc) et surtout, la torture psychologique et physique des personnages n’est pas du tout édulcoré. Si dans la série j’ai trouvé le chapitre avec le Gouverneur relativement violent (ok, les zombies d’ordre général c’est violent je l’admet) puisqu’il s’agit là non plus de la violence des zombies envers les hommes, mais celle des hommes envers d’autres hommes (pour de bonnes ou de mauvaises raisons), dans le comics, les personnages sont carrément beaucoup plus barges, plus sadiques également, allant beaucoup plus loin que dans la série (si le Gouverneur fait la misère à Michonne, elle le lui rend bien, et si dans la série cela est certes présenté, dans le comics, c’est une vengeance bien différente et sauvage de la part de chacun d’eux qui sera illustrée…).

Devant ces scènes, je me dit qu’effectivement je peux comprendre le parti prit de ne pas aller aussi loin dans la série, car cela est très très choquant. Malgré tout, je sais que les épisodes à venir avec le prochain gros méchant, Negan, seront tout aussi violents, et j’attends de voir quelle direction prendra cette fois la série, à savoir continuer d’être légèrement plus soft, ou s’affirmer et prendre tout le monde à revers (lecteurs du comics et les autres). Nous devrions le savoir très bientôt…

Gouvernator

Je préfère t’épargner les visuels sanglants, si jamais te prenait l’envie de lire l’article pendant ta pause déjeuner…!

Le Spin-off Fear the Walking Dead, on en parle ?

Fort de son succès, il était obligé de voir arriver des spin-off en pagaille. Fear the Walking Dead propose de montrer un autre pan de l’histoire, à savoir le moment où tout à commencé. Plutôt que de démarrer comme le Comics, avec le réveil de Rick, il prend place à Los Angeles au moment où l’épidémie démarre. Changeant totalement de décor et d’ambiance, on assiste plus à un genre de Day-Z (tu sais, le film avec Brad Pitt ? Non… bon il est à voir, mais sans plus) où tout démarre sur le quotidien banal de gens banals avant de dégénérer totalement.
Pour être franche, il n’y a eu qu’une seule saison pour le moment, et si ce n’est pour offrir une autre vision de l’histoire et ajouter des nouveaux venus dans le monde de cette série pour un probable cross-over potentiel [et se faire plein de pognon au passage],  cette série n’apporte à mon sens rien du tout à (The) Walking Dead. Ce n’est pas une mauvaise série, c’est juste qu’il existe déjà bien mieux dans cette catégorie, et que les personnages sont très peu travaillés (en plus de mettre en avant des acteurs que je n’ai, personnellement, pas trouvé convaincants).
Donc à ma question « Le Spin-off Fear the Walking Dead, on en parle ? » je dirai non, pas plus que ça. On passe son chemin, sauf si on a du temps à perdre et qu’on est vraiiiiment accro à cette série (et qu’on a donc déjà vu la série et lu tout les comics) !
Bon après on peut aussi donner sa chance à cette série, qui fut longue à démarrer (et s’est achevée au bout de 6 épisodes donc autant dire qu’on a eu le temps de rien), en attendant de voir la saison 2 qui démarre courant avril aux États-Unis ; mais j’ai personnellement du mal à imaginer comment cette dernière peut se sortir du l’eau pour exister par elle-même, et faire assez la différence pour qu’on s’y attarde plus que cela.

FWD

Et les jeux de chez TellTale dans tout ça ?

Parce que j’adore les jeux vidéo et que c’est donc un point non négligeable que de parler de ceux issus de l’univers Walking Dead, je ferai l’impasse sur certains épisodes d’autres éditeurs (et de toute façon, entre nous, tu ne rates absolument rien tellement c’était mauvais) et parlerait des 2 point’n’click de chez TellTale : The Walking Dead Season 1 et The Walking Dead Season 2 (The Walking Dead Michonne tout juste arrivé avec l’épisode 1 le 23 février 2016).
Prenant place dans le même univers, démarrant le premier opus avant les événements de (The) Walking Dead, TellTale a remis au goût du jour le concept de jeu point’n’click – pointer et cliquer – avec deux jeux de très, très bonne facture. Le premier opus nous fait incarner Lee Everett, et démarre au tout début de la propagation du virus. Très rapidement livré à lui-même, il rencontrera d’autres survivants, et sera tout comme dans la série ou le comics amené à faire des choix pour survivre. La force du jeu est l’implication dont devra faire preuve le joueur, car chaque choix à son incidence et a des impacts parfois majeur dans le déroulé de l’histoire (un choix peut amener à la mort d’un personnage ou la survie d’un autre, et faire changer les affinités de ces derniers à ton égard.). Bien plus abouti sur cette notion de choix et leur importance que ne l’est Life is Strange, The Walking Dead Season 1 de chez TellTale offre une vraie expérience de jeu parmi les zombies, aussi immersive que passionnante, et très bien narrée. J’ai terminé la première saison, non sans verser ma larme à la fin, mais n’ai pas débuté la seconde, ayant perdue entre temps mes sauvegardes précédentes :(
La cerise sur le gâteau de ces jeux est que si l’on incarne des personnages totalement inédit à l’aventure du Comics et de la Série, nous croisons des personnages qui en sont issus (par exemple Glenn). Des clins d’oeils sont présents que cela soit dans les lieux ou les rencontres, et il me paraît invraisemblable de passer à côté de tel jeux de qualité si non seulement on aime (The) Walking Dead mais si en plus on aime les jeux vidéo (et alors si comme moi, tu adores les point’n’click ou est de la génération Day of the Tentacles, faut vraiment que tu fonces !).

WD_TT

Alors finalement, la série, le comics ou les deux ?

De mon point de vue, clairement, les deux valent le coup, tant par leurs similitudes que leur grandes différences.
En lisant le comics j’ai l’impression de découvrir une nouvelle histoire, un nouveau groupe de survivants évoluant dans le même monde que le Rick de la série TV. Lire le comics donne aussi une autre vision des choses, explique parfois les choix des personnages et leur psychologie. Mais c’est surtout l’impression de suivre deux histoires différentes qui fait que l’un comme l’autre s’apportent quelque chose.

Bien sur, lire le comics, encore aujourd’hui, c’est l’assurance de se spoiler la série sur les derniers tomes parues. Aussi, si tu regardes déjà la série TV, je trouve que lire les comics maintenant permet de se rappeler les événements des premières saisons, sans se gâcher quoi que soit. Le petit plus, ce sont tout ces personnages absents de la séries, et les morts que l’on attendait pas et qui surviennent dans le comics, qui font que le lire en supplément n’est pas faire du réchauffer à 100%.

Si bien sûr tu n’as jamais ni lu ni vu (The) Walking Dead, alors à toi de choisir par lequel tu veux commencer. Mais, faire les deux reste malgré tout un très bon choix par la suite ;)

Alors, convaincu ?

Carl_Cry

 

Zelle

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

    Des Petits Bouts qui se ressemblent...

    Laissez un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *