Petits Bouts de Gourmandise #1 – Le Fraisier

La saison des fraises est officiellement annoncée, et si j’ai été tenté de faire des tartes aux fraises dès que j’ai pu me procurée de délicieuses gariguettes de chez nous, j’ai finalement eu une folle envie de fraisier.

Comme le dit si bien mon dicton préféré « l’envie est la meilleure des raisons » (© MonAmoureux), j’ai écouté mon envie et ai confectionné un fraisier « express ». Pourquoi express ? Parce que je n’ai clairement pas eu l’envie de faire compliqué avec une génoise élaborée, une chantilly revisitée et tout et tout, non. Je n’avais qu’une seule envie : MANGER DU FRAISIER.

Voici ma petite recette express, mais 100% gourmande, testée et approuvée par mon Amoureux, mon Mini-geek, ma famille et mes collègues également.

Fraises2_1170

INGRÉDIENTS

Pour la génoise :

– 4 œufs
– 125 g de sucre (celui de son choix)
– 125 g de farine
– 1/2 sachet de levure chimique (on peut également prendre de l’agar-agar)
– une pincée de sel

Pour la chantilly au mascarpone :

– 200 g de mascarpone
– 40 g de sucre glace
– 250 g de crème liquide entière froide
– quelques gouttes d’extrait de vanille

et bien entendu : des fraises (pour ma part 500g, mais après ça dépend de la taille de ton cercle pour tes génoises, de ta gourmandise également… je dois avouer que ma gourmandise n’a pas été récompensée sur ce point, j’aurai voulu plus de fraises dans le gâteau. Qu’à cela ne tienne, j’ai prévue d’en refaire un rapidement genre… ce week-end ?).

Avant de commencer la recette, il est bon de laver et découper ces dernières, évidemment. Fraises_pasàpas

LA GÉNOISE

Pour réaliser cette génoise, j’ai pris une recette simple déjà testé, qui demande surtout un élément qui change un peu la donne : le fait d’avoir un robot ménager pour pouvoir mélanger tout en ajouter les ingrédients. Je ne sais pas trop si, sans cela, la préparation « express » reste la même, si elle porte ses fruits ou non, mais le fait est que via cette méthode j’ai pour ma part toujours eu une génoise moelleuse et aérée. Mais après sans robot, je pense qu’on peut se débrouiller, ou alors prendre une recette plus adaptée !

  • Commencer par préchauffer le four à 180° et beurrer le cercle au préalable (ou le moule, ou le rectangle, ‘fin c’que tu veux ;) )
  • Mélanger la levure et la farine tamisée
  • Séparer les blancs des jaunes, et monter les blanc en neige avec une petite pincée de sel, à haute vitesse
  • Une fois les blanc montés et fermes, ajouter le sucre sans cesser de battre
  • Baisser la vitesse du robot, et ajouter les 4 jaunes d’oeuf, suivi du mélange farine/levure
  • Mélanger quelque instant puis cesser le mélange, pour ne pas faire retomber complètement les blancs.
  • Mettre dans le cercle (ou le moule toussa toussa) et enfourner pour environ 30min. Le temps de cuisson dépend bien évidemment du four, pour ma part, 30min furent assez, attention en revanche à ne pas ouvrir la porte du four pendant la cuisson pour vérifier, cela pourrait casser la montée et faire retomber la génoise.
  • Une fois cuite, la démouler et laisser refroidir. Ensuite, procéder à la découpe de cette dernière, si on utilise un petit cercle il est amusant de découper en 3 parts, j’ai utilisé un cercle trop grand pour me permettre cela et ai donc découpé ma génoise uniquement en deux. Penser également à découper les bords pour avoir des disques de même diamètre.
  • Réserver et attaquer la chantilly au mascarpone !

La chantilly au Mascarpone

  • Mélanger la crème et le mascarpone, mettre dans le bol du robot (ou un saladier), poser le fouet dedans, et mettre au congélateur pendant 15min. On peut tout aussi bien mettre au frigo, mais franchement, c’est bien plus froid dans la banquise de ton congélo, non ?
  • Ensuite, mélanger, d’abord doucement, puis augmenter la vitesse.
  • Ajouter le sucre glace et quelques gouttes d’extrait de vanille et fouetter vivement jusqu’à ce que la chantilly soit montée.

Le Dressage

Une fois les étapes terminée, il ne reste plus qu’à dresser le fraisier.

Je l’avoue, j’ai « triché » et testé pour la première fois [depuis le temps que je l’ai] le film rhodoïd : ce film plastique rigide fait office de « cercle » pour maintenir le gâteau et le contour jusqu’à ce que ce dernier soit bien « prit » et que les fraises, dans mon cas, ne se fassent pas la malle. On l’enlève juste avant dégustation (t’as la même chose à la boulangerie sur tes jolies gâteaux).

Du coup, j’ai mis ce dernier tout autour de mon 1er disque qui sert à la base. Après réflexion, je pense que la prochaine fois je le mettrai à la fin, car lorsque j’ai eu fini de monter le fraisier, mon disque supérieur ne rentrait pas dans le rhodoïd, ce qui a laissé un petit côté inesthétique dont je me serai passé (cf les photos). M’enfin, c’est du détail ! Juste que je pense que le mieux est de faire son montage au préalable sans, doucement et posément, et ensuite de mettre le rhodoïd tout autour de l’ensemble. Ainsi tout est « parfait » (enfin si t’as bien découpé tes génoises) !

J’ai disposé des fraises coupées en deux sur tout le tour, bien collées. Ensuite, j’ai mis des fraises sur la génoise et enfin j’ai ajouté ma chantilly via une poche à douille. Une fois cela fini, j’ai posé mon second disque, étalée de la chantilly sur le dessus que j’ai lissé et voilà l’travail !

Ne reste plus qu’à le réserver au frais, et le dévorer goulûment.

Fraisier2_1170

Bon appétit les gourmands !

 

 

Zelle

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Des Petits Bouts qui se ressemblent...

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *