♥ 6 ans ♥ (Article Coeur Chamallow Inside)

Il y a 6 ans, je devenais Maman. Pas n’importe quelle Maman. La tienne à toi.

6 ans déjà… Tu vas entrer en Classe Préparatoire, et j’ai l’impression que le temps m’a filé entre les doigts et de ne pas m’être rendu compte que le petit bébé que j’ai porté est déjà si grand.

Maintenant…

C’est toi qui me lis des histoires, puisque tu sais déjà lire, toi qui adore ça ;
Étrangement, tu deviens de plus en plus tendre et câlin, et sait apprécier que je te prenne dans mes bras et te câline, moi qui ai encore tant besoin de toi ;
Tu parle déjà d’amoureuse, et tu parle mariage et de tes futurs enfants, comme d’une préoccupation si proche, toi qui as encore tant de temps devant toi ;
Tu n’as plus peur du noir. Même si tu aime en jouer, tu parviens aisément à t’endormir avec la faible lueur d’une veilleuse ou la lumière du séjour qui filtre sous ta porte, en écoutant « les bruits du quotidien » ;
Tu me ressemble toujours autant, dans les traits de ton visage, mais aussi tes habitudes, tes manières, qu’elles soient bonnes, ou mauvaises ;
Tu n’as plus besoin de moi pour lacer tes chaussures, mettre tes boutons de chemises, et commence fortement a affirmer tes goûts en matière de vêtement ;
Tu es un as du volant sur Mario Kart et du haut de tes 6 ans tu m’impressionne toujours quand je te vois la manette à la main, jouer à des jeux avec une certaine aisance pour un si jeune âge ;
Tu sais nager sans brassard, un vrai petit dauphin dans l’eau tout à son aise ;
Tu affirme un goût certain pour les Lego et tu peux passer des heures à y jouer, monter, démonter, créer, imaginer… et je me souviens de ma propre enfance, et mes propres jeux, similaires ;
Tu es autonome, capable de jouer avec les autres comme de jouer seul dans ta chambre, d’apprécier le calme comme de faire le bruit de 10 enfants à toi tout seul…

Mais pourtant…

Tu ne peux toujours pas dormir si je ne t’ai pas fait un câlin, couvert de baisers, et bordé dans ton petit lit douillé ;
Tu aime que je t’appelle mon bébé d’amour, de toute façon, tu le seras pour toujours ;
Tu continue d’aimer que je te lise une histoire « à ma façon » dans ton lit ;
Même si ton autonomie t’amène à savoir évoluer loin de moi, entre les jours chez ton père, les vacances chez tes grands-parents, tu es toujours heureux de revenir à la maison, retrouver tes repères, retrouver « ta » maman ;
Tu me parle sans arrêt de cet hypothétique petit frère comme s’il allait arriver demain, tellement tu en souhaite un, et tellement tu t’imagine déjà en grand frère.

Je sais que cet article est stupide, totalement coeur shamallow, que tu ne vas pas le lire [pourtant tu pourrais !], mais et alors ? Il s’agit de mon blog, j’y couche ce que je veux, et peut être qu’un jour, dans bien des années, il existera toujours, et tu le liras à ton tour.

J’avais envie de te dire merci de faire de ma vie quelque chose de fabuleux, de « pas banal », de me faire vivre les montagnes russes, entre mes grandes colères, mes grands fous rire, mes grandes fiertés, mes grandes terreurs. Sans toi, je m’ennuierai certainement dans cette existence, sans la saveur qu’apporte un enfant, sans la douceur de ta peau, les éclats de tes rires, les étoiles de tes yeux. Sans toi, je n’aurai jamais pu savoir ce que l’on peut ressentir quand on est appelé « maman », ce que l’abnégation veut dire.
Tu représente mon univers, mon avenir, la raison pour laquelle je suis celle que je suis, et que chaque jour je veux donner le meilleur de moi-même. Tu es le plus beau choix que j’ai pu faire, tu es ce qui me permet de ne jamais rien regretter, tu es l’horizon toujours droit devant.

Jusque la Lune… et l’infini. Jusque chez Papy Gaby.

Joyeux anniversaire mon Petit Poussin Sportif.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Des Petits Bouts qui se ressemblent...

6 commentaires sur “♥ 6 ans ♥ (Article Coeur Chamallow Inside)”

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *